Le vendredi

Le vendredi 4 août

 

Changement de dernière minute

18h    Katherine Philp, violoncelle

Berio, Schoeller, Bach…

avec Juliette de Massy : soprano
Jean-Luc Menet : flûte traversière
Nima Yeganefar : piano

 

DSC_8805Rohan de Saram ne pouvant être avec nous pour raisons de santé, nous rencontrerons Katherine Philp notamment pour son interprétation reconnue de la Sequenza de Berio écrite à l’origine pour Rohan.

 

 

Katherine Philp est diplômée du Conservatoire de Queensland en Australie. Premier violoncelle de la Camerata St John et membre du Quatuor à cordes Kurilpa, elle est très reconnue pour sa manière d’aborder le jeu et l’interprétation. En parallèle du grand « répertoire » et de la musique contemporaine à laquelle elle se dévoue particulièrement, elle improvise, arrange et cultive de nombreuses collaborations originales notamment celle avec le chanteur tibétain Tenzin Choegyal ou le musicien iranien Cievash Aryan. Katherine a travaillé avec Rohan de Saram sur l’interprétation des grandes œuvres du XXème siècle.

 

entre 19h30 et 21h  Entracte promenade

 Intervention de la brigade clownesque du Théâtre Croquemitaine

 

21h    VIRTUOSISSIMO

 Ensemble Hemiolia –  Dir., Claire Lamquet et François Grenier

Juliette de Massy, soprano

 

Juliette enregistrement Bach 2012Issue de l’improvisation exubérante de la Renaissance, la virtuosité vocale devient une spécificité de l’écriture musicale baroque.
Exprimant tantôt la joie extrême ou l’impitoyable colère, les vocalises brillantes inondent les partitions baroques et notamment le répertoire du XVIIIe siècle, qu’il soit sacré ou profane.  C’est autour d’un florilège de ses pages de pyrotechnique vocale, à l’ornementation époustouflante, que se retrouvent la soprano Juliette de Massy et l’Ensemble Hemiolia.

Des airs d’opéra de Haendel ou Vinci au psaume Laudate pueri de Vivaldi, découvrez un répertoire flamboyant, où la virtuosité vocale n’est pas qu’une somptueuse décoration mais illustre musicalement le propos ou l’état d’esprit du protagoniste. Qu’il s’agisse de tempête intérieure, de fureur ou d’exultation, les compositeurs ont excellé dans la mise en musique de ses affects extrêmes dont le public de l’époque raffolait et dont l’interprétation était assurée par les meilleurs chanteurs, notamment les célèbres castrats!

Visiter le site internet